OSTÉODENSITOMÉTRIE

Les 3 champs d'application de l'ostéodensitométrie :

Nos radiologues spécialistes de l'ostédensitométrie

1/1

Les centres et services de radiologie spécialisés dans l'ostéodensitométrie :

1/1
 

Le diagnostic de l'ostéoporose

L’ostéoporose qui est une maladie globale du squelette se caractérise par une densité minérale osseuse faible et par une détérioration progressive de la micro-architecture du tissu osseux, ce qui accroît le risque de fracture.
Il est donc essentiel de pouvoir mesurer la densité minérale osseuse, mais également de déterminer s’il existe des fractures vertébrales passées inaperçues chez le/la patient(e).

La densité minérale osseuse augmente avec la croissance jusqu'à 20-25 ans, puis reste constante jusqu'à 35-40 ans environ, pour diminuer ensuite progressivement.

 

L’ostéoporose est :

  • Est à l’origine de près de 400 000 fractures chaque année en France. 

  • 39% des femmes de 65 ans.

  • 15% des hommes de plus de 50 ans.

La mesure de votre masse corporelle et masse graisseuse

 

L'ostéodensitométire permet de mesurer votre IMC et IMG :

  • IMC : Indice de Masse Corporelle

  • IMG : Indice de Masse Graisseuse

 

Doté du système DXA HORIZON notre ostéodensitomètre permettra ces mesures avec une grande précision.

 

Le principal intérêt de la technologie DXA est à la fois de fournir une information précise sur la composition corporelle (% de muscle, % de graisse viscérale, % de graisse génoïde/androïde, % d’os et d’eau) mais aussi de cartographier sa distribution dans le corps.

 

Cette technique est donc une aide précieuse pour vous accompagner à lutter contre les différentes formes d’obésité.

 

La mesure de votre masse musculaire

Cette technique d’imagerie est utilisée en médecine du sport afin de déterminer :

  • le % de muscle

  • le % de graisse

  • le % d’os

  • le % d’eau

 

Doté du système DXA HORIZON notre ostéodensitomètre permettra ces mesures.

Cette technique est donc une aide précieuse dans le cadre d’un suivi de régime alimentaire et également pour adapter l’apport nutritionnel nécessaire.

Bien préparer son examen d'ostéodensitométrie

 

Il vous sera demandé de remplir un questionnaire et de signer un consentement avant sa réalisation. Ce questionnaire a pour but à la fois d’aider le médecin dans son diagnostic mais aussi d’en déterminer sa prise en charge. Le questionnaire est différent si vous êtes un homme ou une femme et s’il s’agit d’un premier ou second examen.

Pour choisir votre questionnaire : cliquez ici.

 

Depuis 2006, l’assurance maladie prend en charge cet examen à condition qu’il soit prescrit à des patients présentant des facteurs de risque. Sur la base d’un tarif à 39,96 euros, il est remboursé à hauteur de 70%. La majorité des assurances complémentaires prennent en charge la somme restante.

 

L’ostéodensitométrie est prise en charge pour les indications suivantes :

  • Dans la population générale, en cas de signes d’ostéoporose (découverte ou confirmation radiologique de fracture sans contexte tumoral ou traumatique, antécédent de fracture sans traumatisme) ou en cas de pathologie (hyperthyroïdie) ou traitement (corticoïdes pendant plus de 3 mois) pouvant induire une ostéoporose ;

  • Chez la femme ménopausée, lorsqu’il existe un antécédent de fracture du col du fémur chez un parent du premier degré, que l’indice de masse corporel est inférieur à 19, que la ménopause est apparue avant 40ans ou en cas d’antécédent de corticothérapie de plus de 3 mois.

  • Pour un second examen, en cas d’arrêt du traitement anti-ostéoporotique chez la femme ménopausée ou quelques années après la première ostéodensitométrie aux résultats normaux en fonction de l’apparition de nouveaux facteurs de risque.

 

En dehors de ces conditions, l’examen sera dû en totalité.

A propos de l'examen d'ostéodensitométrie :

L’ostéodensitométrie est un examen radiologique pratiqué avec des rayons X de très faible intensité, indolore et ne dure qu’une quinzaine de minutes. Toutefois, cet examen est contre indiqué chez la femme enceinte.
Cet examen ne nécessite pas d'injection.

 

Vous êtes allongé (e) sur le dos, bien à plat sur une table, l’appareil de mesure est situé au-dessus de vous.

 

Le plus souvent, les mesures sont faites au niveau du fémur qui est un os dit long, et au niveau des vertèbres lombaires pour examiner les os dits courts.

 

Les mesures doivent être effectuées à distance d'une ancienne fracture ou d’une éventuelle ostéosynthèse ou prothèse (métal). Si vous avez eu un autre examen quelques jours auparavant (scintigraphie, fibroscopie…) signalez-le. 

Dans ce cas, votre ostéodensitométrie sera peut-être reportée de quelques jours.